BRECHE_ILLUS_00_Breches.jpg

Les brèches sont des ouvertures, des trouées accidentelles ou volontaires faites dans un mur, une clôture, un obstacle artificiel ou naturel. On peut les rencontrer absolument partout, pourvu qu'il y ait un obstacle. Ce blog est porté par ce désir : chercher, recenser et partager ces espaces infimes, fragiles et lumineux qui offrent une autre voie et préfèrent le potentiel d'une faille à la rigidité d'un bloc.

 
  • AnneSophie Berard

Le 04 juillet 1960, Jane Goodall s’installait parmi les chimpanzés dans la réserve de Gombe en Tanzanie, démarrant une longue et passionnante étude des terrain des singes dans leur environnement naturel. Deux ans plus tard, elle établissait le premier contact. Sans diplôme, c’est sa patience et sa passion qui lui permirent de faire des découvertes révolutionnant considérablement la relation entre le singe et l’humain.



Cette éloge de l’observation face à la complexité du vivant est le socle de l'exposition "Près des yeux Près du coeur" dont j'ai le plaisir d'être curatrice et qui se tient actuellement à la Caring Gallery. C’est pourquoi nous sommes très heureux que la fondation Jane Goodall en soit partenaire. La lutte contre l’érosion de la biodiversité doit passer par l’adoption d’une posture nouvelle : une posture attentive, consciente et réfléchie de l’humain face aux êtres des autres espèces.


C’est à travers le regard de neuf artistes internationaux que nous avons explorer cette notion de rapprochement. Il ne s’agit pas de se rapprocher du monde vivant pour se l’approprier ou l’envahir… Il s’agit, bien au contraire, de se rapprocher de ce que nous ignorons encore afin d’en mesurer plus précisément les contours, les enjeux... Et, ainsi, dessiner les chemins à venir, ensemble.


REVELER L'INVISIBLE

Nicolas Floc'h, Le bleu de l'eau

L’artiste Nicolas Floc’h présente des photographiques des mers et océans qui recouvrent plus de 70% de la Planète. Leurs variations chromatiques dépendent de la profondeur, ainsi que de l’éloignement des côtes. Ce projet picturalement saisissant est aussi une matière de recherche scientifique précieuse, permettant aux chercheurs d’analyser les variations biologiques du milieu marin. Ce sont en effet les phytoplanctons qui déterminent majoritairement la couleur de l’eau. Premiers maillons de la chaîne alimentaire aquatique, ces micro organismes invisibles sont un véritable poumon pour la Terre puisqu’ils produisent plus de 50% de l’oxygène. Ils jouent aussi un rôle clé dans la régulation du climat et l’absorption et le stockage du CO2. En nous révélant ces paysages sous-marins et en les partageant à la communauté scientifique, l’artiste dessine un point de jonction fascinant entre l’art et la science.


ETERNISER L'INSTANT


Léa Barbazanges, Cristaux

Le travail de l’artiste Léa Barbazanges trouve ses sources dans l’usage de matériaux naturels: ceux-là qui nous entourent au quotidien mais que nous prenons rarement le temps d’observer attentivement. Ailes de mouche, aigrettes de pissenlit, mica... Chaque œuvre est un nouveau défi avec la matière sélectionnée, afin d’en comprendre les propriétés et de parvenir à nous en révéler la beauté, avec le moins d’ajouts possibles.

L’œuvre présentée ici fait partie de la série Cristaux. Composée de cristaux de calcite, l’œuvre présentée ici révèle l'agencement ordonné des atomes du cristal, qui induit un graphisme à la fois géométrique et organique, renvoyant autant à l’origine de la matière qu’à l’origine de la vie.


ELOGE DE L'EPHEMERE

NILS-UDO - @Galerie Pierre-Alain Challier

Né en1937 en Allemagne, l’artiste NILS-UDO travaille depuis le début des années 70 à la fois dans et avec la nature. Ses œuvres, diffusées dans le monde entier, sont une ode rendue à l’harmonie de la Nature. La promenade est le point de départ de ses créations : fleurs, feuilles, bois, pierres… Les matières collectées lui permettent de créer in situ et de déployer la force motrice du Vivant. Dans son travail pictural aux couleurs flamboyantes, on retrouve la même volonté de saisir l’instant. L’art est ici une façon de prendre part à l’environnement, de l’investir activement afin de pouvoir en exprimer la puissance poétique. Qu’il s’agisse des compositions in situ ou des peintures de l’artiste, ces œuvres sont des instants de grâce suspendus, révélateurs d’un équilibre délicat avant que le cycle de la vie ne reprenne son libre cours.


J'espère que ce premier partage vous aura plu.

Un nouveau post sera publié la semaine prochaine afin de présenter le reste de l'exposition.

Et pour les parisiens, n'hésitez pas à vous y rendre, l'entrée est libre !


Près des yeux, près du coeur

Caring Gallery

66 rue Charlot 75003 Paris

1/62