Les brèches sont des ouvertures, des trouées accidentelles ou volontaires faites dans un mur, une clôture, un obstacle artificiel ou naturel. On peut les rencontrer absolument partout, pourvu qu'il y ait un obstacle. Ce blog est porté par ce désir : chercher, recenser et partager ces espaces infimes, fragiles et lumineux qui offrent une autre voie et préfèrent le potentiel d'une faille à la rigidité d'un bloc.

 
  • AnneSophie Berard

Thomas Hirschhorn, Outgrowth

Ce matin, j'avais un rendez-vous de routine avec mon médecin généraliste. Il m'a demandé si ça allait, je lui ai répondu que personne ne pouvait vraiment aller en ce moment et il a souri. Après une ou deux secondes, il m'a dit : "Vous ne craquez pas, vous ? Moi, franchement, je suis au bord du burn-out."


Ce docteur me suit depuis plus d'une dizaine d'années et depuis plus d'une dizaine d'années, nos rapports s'étaient consciencieusement limités à un hochement de tête synchronisé avec une poignée de main négligée : "-ça va docteur, -ça va et vous, qu'est-ce qui vous amène ?" Jamais notre relation ne s'était aventurée en dehors de ce périmètre. Mais ce matin, nos excroissances émotionnelles dépassaient de nos carapaces et, sans manière, nous nous sommes mis à avouer nos fragilités mutuelles.


Je me suis demandée si c'était une expérience isolée ou bien si c'était le signe d'un mouvement plus général qui était en train d'émerger. J'ai repensé à l'œuvre Outgrowth de Thomas Hirschhorn, une accumulation de mappemondes toutes déformées par les guerres, les problèmes, les injustices, et il y en a tellement qu'on ne voit plus que ça : on ne voit plus que les souffrances.


Au fond, peut-être qu'à force d'être retenu·e·s, pressé·e·s, contraint·e·s, nous nous mettons collectivement à avoir besoin de partager ce que, jusqu'alors, nous taisions. Peu à peu, tous ensemble, nous fissurons. A la boulangerie, au travail, à la maison, partout, ça se met à craquer ; ça n'est pas forcément volontaire, simplement personne ne sait exactement comment faire pour contenir des sentiments fermement décidés à déborder. Les vérités enfouies se faufilent jusqu'à nous submerger et s'échapper de nous. Alors, nous n'avons plus d'autre choix que celui d'assumer notre vulnérabilité, c'est-à-dire le fait que nous pouvons être blessé·e·s, endommagé·e·s, attaqué·e·s. Nous faisons tomber les blindages et les simulacres de puissance au profit d'une certaine vérité.


Ce n'est pas une simple expérience individuelle : notre société toute entière est traversée par cette quête de vérité. Les mobilisations massives derrière #meetoo ou encore #blacklivesmatters en sont la preuve : les victimes sont prêtes à prendre la parole afin de briser les tabous et réclamer justice. Plus récemment, le hashtag #meetooinceste (apparu après la parution du livre La Familia Grande de Camille Kouchner) a suscité une vague inédite de témoignages de personnes victimes d'inceste. Une foule étourdissante de voix plurielles qui, enfin, s'est accordée le droit à la parole.


Il nous faudra certainement encore beaucoup de courage pour parvenir à contrer tous les mensonges que les belles images préfèreraient raconter. Il nous faudra encore beaucoup de force commune pour remettre dans le bon sens les réalités inversées. Mais cette force là, j'en suis convaincue, ne pourra se puiser qu'à un seul endroit : au cœur de notre propre vulnérabilité.


Merci pour votre lecture,

et à bientôt pour d'autres Brèches !


1/46
 

BRÈCHES & VOUS : OUVRIR LES FENÊTRES

Brèches est un vivier d'inspiration, d'échange et de réflexion pour faire éclore des idées inédites, désirables et durables. Le ralentissement, la créativité et l'introspection sont les secrets de ce pas de côté. En fonction des projets et des demandes, Brèches collabore avec des instituts culturels, des écoles, des entreprises ou encore des particuliers.

Le chemin est unique : puiser dans l'art et dans l'imaginaire les ressources nécessaires afin de mieux appréhender la société dans laquelle nous vivons et  parvenir à mettre nos capacités créatives au service de nos véritables désirs. 

Les possibles sont nombreux : mise en place de correspondances créatives, animation de workshops, commissariat d'exposition, conception d'évènements, dispositifs participatifs, création audio-visuelle, podcasts, accompagnement éditorial, expertise rédactionnel..
 

Possibilité de travailler en présentiel ou à distance.

QUESTIONNER

Confronter une question sociétale à une oeuvre d'art contemporain pour faire entendre une réflexion nouvelle, inspirante et accessible.

Editorialisation de contenus

RaphaelMartinez_Breches
RaphaelMartinez_Breches

RENCONTRER

Faire entendre une parole dont la pensée participe à construire le monde que nous désirons. Entailler ce grand mur qui nous empêche parfois d'oser.

Expériences

ESSAYER

Donner la parole à chacun afin de faire éclore les désirs communs et, grâce à eux, un possible demain.

Dispositifs collaboratifs

RaphaelMartinez_Breches
 
 

QUELQUES REFERENCES

Les Napoléons, la Gaîté lyrique, Usbek et Rica, le MAIF Social Club, Première Vision, Hopscotch, Ecole Via Ferrata, Renault, Coty France, Meanings, Roland Garros, Mairie de Paris, SCNF, Edf,  Horisis, Jules, AFM-Téléthon, Jeudis Arty, Société Générale, Espace Culturel Louis Vuitton, Tôt ou Tard, Community, XL insurance, Fédération des Industries Mécaniques, Ecole ESAD de Grenoble...

CV complet ici.

ANNESOPHIE BERARD

Chercheuse de voies nouvelles

Freelance depuis toujours, AnneSophie Bérard évolue librement dans le domaine de l'art, de la création et de l'innovation : autrice, curatrice, conceptrice, speaker, conférencière...

A travers ses propositions, elle s’applique à permettre l'accès à un chemin désirable et à le partager au sein d'un récit sensible, accessible et collectif.

 
Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire : 

CONTACT

Envie d'être accompagné ? d'échanger ? d'inventer ? 
C'est ici !

Brèches

  • LinkedIn Social Icône
  • Instagram
  • Facebook Social Icône
 

©AnneSophieBerard