top of page
  • AnneSophie Berard

EXPOSEE, premier projet en scène

Comment définir mon métier de curatrice ? J'aime m'attacher à ce que l'étymologie peut en dire. Cura veut dire prendre soin : l'art est une adresse à l'autre. Concevoir une exposition, c'est avoir la conviction que nous avons quelque chose de nécessaire à raconter. Il faut identifier un sujet qui rassemble autant qu'il révèle, puis le nourrir à travers une sélection d'œuvres poétique et sensible. Les supports éditoriaux (edito, cartels) décryptent alors le chemin qui relie les œuvres aux idées, afin que le public puisse l'emprunter à son tour.


Souvent, j'ai l'impression que mon métier est un peu celui d'une metteuse en scène, avec des œuvres pour personnages et une salle de musée pour décor. C'est pourquoi, lorsque la chanteuse Raphaële Lannadère m'a fait l'honneur et la joie de me confier la direction visuelle de son nouveau projet Cheminement, il m'a semblé que c'était un prolongement naturel à mon métier existant.


"Exposée" est le nom que nous avons donné à ce travail visuel. Car il s'agissait exactement de cela : considérer la chanteuse, les musiciens, les instruments comme des premières œuvres qu'il fallait amplifier d'autres langages. Et si la scène devenait une salle d'exposition (pas) comme les autres ?



A la lisière entre la scénographie, la mise en scène et le commissariat, j'ai imaginé un écrin immersif faisant dialoguer l'art vivant et l'art contemporain sur scène. Posé comme une toile de fond, un écran morcelé accueille des œuvres vidéos spécialement créées pour ce projet. La création du dispositif-écran a été confiée au studio Constance Guisset, les créations vidéo aux artistes Charlotte Charbonnel, Stéphanie Lagarde, Azel Phara et Lorena Zilleruelo. Chacun est en charge d'un "Acte" qui résonne avec les chansons de Raphaële.


Tout autour de cet écrin, un ciel étoilé de lumière, imaginé par Antoine Travert, forme le cocoon irréel abritant Raphaële, le guitariste Antoine Mongaudon, le violoncelliste Julien Lefèvre, le bassiste Juan de Guillebon et le batteur Frédéric Jean.


De nombreuses autres créations vont arriver au fil des mois à venir pour enrichir le projet : l'identité visuelle, la cover de l'album (le 5e de la chanteuse), les photographies, les clips... Et je ne manquerai pas de les partager ici !Mais notre premier rendez-vous ensemble sera ce spectacle, visible lors d'une avant-première parisienne exceptionnelle le 05 janvier au Théâtre de l'Atelier. Il partira ensuite en tournée dans toute la France en 2023-24...


Equipe spectacle

Mise en scène : Raphaële Lannadère & AnneSophie Bérard

Écriture, composition, voix : Raphaële Lannadère

Arrangements : Antoine Montgaudon

Musiciens : Juan de Guillebon, Frédéric Jean, Julien Lefèvre, Antoine Montgaudon

Direction de la création visuelle et scénographie : AnneSophie Bérard

Artistes vidéastes : Charlotte Charbonnel, Stéphanie Lagarde, Azël Phara, Lorena Zilleruelo Dispositif scénographique : Constance Guisset Studio / Constance Guisset, assistée de Maéva Prigent

Création lumières et régie : Antoine Travert

Direction technique : Simon Rutten

Régie générale / Sonorisation : Thibaut Lescure

Direction de production : Martine Bellanza


"Le cheminement, pour moi, c’est un parcours, c’est ce qui serpente pas à pas, ce qui prend le temps, c’est l’errance, c’est la rencontre, une ode à l’inefficacité, à la lenteur, à l’opacité, aux plis, ou replis, à l’ombre, à l’intime, au pudique, à l’humain.” L - Raphaële Lannadère







100 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page