• AnneSophie Berard

LA DANSE DE LA VIE

Nous nous sommes trouvés ainsi : parfaitement synchronisés avec celles et ceux que nous aimons. Nous comprenant à l'intérieur de nos moindres silences, nos moindres doutes, nos moindres changements. Épiant les mouvements de nos cœurs qui se serrent, nos jambes qui se croisent, nos lèvres qui se ferment.


Pourtant, l'autre nous échappe. Peu à peu, inévitablement, il s'éloigne de notre propre vérité. L'un prend du retard, l'autre de l'avance. L'écart se creuse et à chaque fois que l'on parle sans être parfaitement entendus, nous craignons un peu plus de nous être tout à fait perdus.


Entre nous des secondes, des mois, des années entières.


Et puis, ce jour arrive. Celui où sa nuit est devenue notre aube. Nos battements à contre-temps s'obstinent et l'on ne sait plus qui des deux a couru trop vite ou bien a trop attendu. Qu'importe. D'un bout à l'autre maintenant, en haut du grand fossé, les mains solidement jointes, nous nous accrochons. C'est la seule chose que nous voulons désormais, la seule chose qui nous reste : parvenir à tomber ensemble. Ni avant, ni après. En même temps, d'un bloc. Tomber comme nous nous sommes trouvés : parfaitement synchronisés avec celles et ceux que nous aimons.


Felix Gonzalez-Torres, Perfect Lovers

©AnneSophieBerard