• AnneSophie Berard

CES BESOINS DE SOLITUDE

Cela se passe souvent au beau milieu d'un moment collectif. Dîner, retrouvaille, fête. Les autres nous semblent tous à leur place. Parés d'un confort évident, leur parole est facile, leurs gestes amples, leurs rires incessants.


Il y a eux et puis, au bout de la table, ou dans un coin (en tous cas, pas au milieu) il y a nous. Nous qui les regardons se passer le sel, le vin, le plat, le mot, la main. Nous essayons de sourire un peu plus, de prendre part à leur discussion, de synchroniser nos rires aux leurs, mais rien n'y fait : nous loupons les coches, ignorons les signaux, ratons les trains. Le réel nous échappe et tandis que chacun prend peu à peu ses aises, nous voilà qui reculons, reculons, reculons.


Comme nous sommes loin, maintenant. A l'autre bout du monde. Plus de temps, plus d'espace, nous flottons. Les voix des autres sont devenues un murmure diffus. Nos pensées sont des sirènes errantes lorsque soudain, une main se pose sur notre épaule :


- ça va ? nous demande-t-on.

- oui, pardon, j'étais dans mes pensées", répond-t-on.


Immédiatement, nous cessons nos évasions pour revenir à nous, ou plus exactement, à eux. Nous profitons de ceux-là qui nous entourent, nous protègent, nous écoutent. Nous nous ancrons dans ces instants magiques, fugitifs, partagés et en mesurons toute la préciosité.


Mais nous ne pouvons oublier le chemin que nous avons effleuré : celui-là qui nous avait coupé du reste du monde. Et nous savons que nous y retournerons : qu'on le veuille ou non, il finit toujours par nous rattraper.


Alors, patiemment, nous attendons les instants où personne ne remarque notre absence. Et quand le tumulte est suffisamment puissant pour nous dissimuler, nous retournons sur cet étrange chemin et arpentons ces beautés ignorées. Nous contemplons ses ombres gracieuses, ses reflets délicats et peu à peu, nous apprenons à les aimer : ces inévitables besoins de solitude.


Valérie Mrejen, Vraiment

Et vous, ressentez-vous parfois ce besoin d'être seul(e) parmi les autres ? N'hésitez pas à me partager vos ressentis, je serais ravie de les lire et d'y répondre.


Cette image est issue de l'oeuvre Vraiment de l'artiste française Valérie Mréjen. Pour voir la vidéo complète, cliquez ici : https://valeriemrejen.com/folio/?portfolio=vraiment


A bientôt pour d'autres brèches.



532 vues

©AnneSophieBerard