top of page

Nos retrouvailles

Création // Texte.




Quand j'étais petite, tu étais mon refuge. Quand le monde m'effrayait, que les autres me perdaient, j'étais entre tes notes.


Tu m'as quittée alors que j'étais encore enfant. J'ai le souvenir flou d'un huissier qui t'emporte et d'une colère profonde.


Et puis on s'est recroisés, ici ou là, de temps à autre.


Je me souviens du salon chaleureux de cette femme professeur, chez qui je venais jouer, dès que je le pouvais, le plus souvent possible. Ici au moins, j'étais heureuse.


Ensuite, je t'ai oublié. Comme on oublie l'essentiel parfois, parce que le temps, la vie, les autres choses et puis hop, ça s'efface sans qu'on y ait pris garde.


Un an,

dix ans,

bientôt 20ans.


Hier soir enfin, tu m'es revenue.

Chez moi, tu étais là.


Sortilège de l'amour, c'est lui qui t'avait ramené là.


Je ne pensais pas que l'on se retrouverait un jour.

Je ne savais pas non plus à quel point tu m'avais manqué.

Et maintenant, Chopin vogue sous mes doigts un peu fragiles.

Mon enfance revit entre mes mains.

Soudain dociles.

Toi que jaime tant,

Toi,

mon piano blanc

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page