• AnneSophie Berard

ART, CARE ET SOCIETE



En 2022, j'ai la joie et l'honneur d'assurer le commissariat des cinq expositions à venir de The Caring Gallery, première galerie à mission en France qui propose un nouveau modèle sur le marché de l’art en associant des ONG au chiffre d’affaires de la galerie. Voici la ligne artistique qui y sera défendue :

Révéler et Partager

L’éthique du Care est construite sur un principe de réciprocité : le donneur de soin est à égalité du receveur puisqu’ils ont tous deux consciences de leur potentielle vulnérabilité. Cette prise de conscience permet au donneur de développer l’attention nécessaire à l’identification d’un éventuel besoin chez l’autre.

Il y a, dans ce mouvement, quelque chose qui est éminemment proche du processus artistique : entrer en empathie avec ce qui nous entoure afin de partager ce que d’autres n’auraient pu, su, voulu voir. En somme, rendre visible ce qui nous échappe afin de le considérer sous un nouvel angle.

*

L’art de faire des ponts

Les expositions de TCG sont des supports de pensée autour de sujets de société qui nous concernent toutes et tous. Les artistes présentés nous offrent des clés pour appréhender le monde autrement. Chaque exposition est ainsi un espace-temps consacré à un thème singulier, au sein duquel les bruissements du monde prennent la parole et dressent des perspectives nouvelles. Les œuvres ne sont pas des réponses : elles sont des explorations, des interrogations avec un potentiel de « déclic » favorisant l’émergence d’une réflexion commune.

*

Pour une société plus désirable

Qui sont ces artistes ? Ils peuvent être émergents, reconnus, d’ici, d’ailleurs, femmes, hommes, jeunes, seniors, aucun critère distinctif ne serait pertinent et c’est au contraire leurs diversités assumées qui fait sens. Leur point commun réside dans une certaine vision d’un Art ayant pour mission d’œuvrer à une Société plus désirable. Non pas « l’Art pour l’Art» donc, mais plutôt « l’Art pour l’Autre» avec des valeurs de partage, de proximité et d’accessibilité revendiquées. En ce sens, nous aimons qualifier ces artistes d’« Eclaireurs» : en nous révélant ce qui nous avait jusqu’alors échappé, ils fabriquent un récit collectif donnant envie de faire un pas, plutôt que de baisser les bras.

*

Des perspectives et des possibles

Au sein de chaque exposition, un artiste en situation de grande précarité est intégré à la sélection. C’est une façon d’affirmer, au sein-même de l’accrochage, un message porteur d’avenir et d’espérance. Les obstacles du réel ne sauraient décourager notre besoin de fabriquer ensemble d’autres possibles pour le monde à venir.

Au programme : 5 expositions à venir en 2022, chacune associée à une ONG et un thème de société, afin de réfléchir ensemble au développement d'un monde plus désirable et plus responsable.

*


La première exposition "Politiquement intime" se tiendra à Paris en 2022... Coming soon !

36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout